« Arrête de pleurer, on dirait un hystérique ! ». « Ah ! Ce que tu pues, tu as encore fait caca ! ». Des phrases semble-t-il anodines mais oh combien traumatisantes pour un jeune enfant. Et celui-ci qui monte debout sur une chaise pour attraper un verre d'eau, et se fait sermonner… A l'heure où l'on reconnaît la déclaration des droits de l'enfant et où la maltraitance est condamnée par la loi, quand est-il de nos pratiques éducatives ? En avons-nous mesuré les effets sur le développement psychologique du jeune enfant ? Autant de questions et d'attitudes qui supposent une réflexion sur notre façon d'éduquer les enfants dans notre société."

 

 

tout à chacun la pratiquons , peu ou proue ...

certains dans le cadre famillial , d'autres professionnels en contact avec des enfants ...

ces pollutions émotionnelles pour nos enfants peuvent nous sembler anodines , anecdotiques , humoristiques ... à notre niveau OUI certainement , au leurs aux enfants malheureusement non !

http://douceviolence.free.fr/

si chacun s'autocensurait un peu , ou osait faire remarquer la douce violence à son collegues , femme , mari , mère ou belle mere ... ça bougerait un tout petit peu mais surement les choses à leurs yeux à eux les lutins ...

si vous vous dites "à quoi bon .... y'a pas que moi etc..." , gardez en tête le battement d'aile du papillon et ce qu'il peut provoquer ...